Menu












RECHERCHE



Vite, mon maître !



Portraits







Sélection sur le caractère : un devoir ! / Le TAN (Test d'Aptitudes Naturelles)

'Nous sommes responsables des chiens que nous avons élevés'



Résumé d'un article paru dans le bulletin de décembre 2003 qui peut vous être adressé par e-mal, sur simple demande à [dominique-vincent@wanadoo.fr.]mail:dominique-vincent@wanadoo.fr.

Le standard du Dalmatien, dans la rubrique "comportement - caractère" stipule : "d'un caractère agréable et d'un comportement amical, il n'est ni timide , ni méfiant, ni nerveux , ni agressif."
Nous élevons des chiens de compagnie partageant la vie de la famille et donc leur première qualité doit être la stabilité de caractère et la sociabilité à l'égard des gens et des congénères.

La sélection passe avant tout par la prise de responsabilité de tout naisseur et secondairement par un test de cotation, le TAN .

LA SELECTION EST AVANT TOUT UNE RESPONSABILITE DE TOUT NAISSEUR MEME OCCASIONNEL

Le caractère est d'abord le fruit du patrimoine génétique ( choix des reproducteurs), de l'environnement(conditions d'élevage) puis de l'expérience (notamment bonne socialisation).
Les conseils prodigués par l'éleveur lors du placement sont indispensables ; en effet, seules une socialisation adéquate durant l'enfance et une éducation raisonnée permettront de ne pas ruiner les efforts de sélection de l'Eleveur.

Influence du patrimoine génétique sur le caractère

Sélection sur le caractère : un devoir ! / Le TAN  (Test d'Aptitudes Naturelles)
Prenons comme exmple le Labrador chez lequel, grâce à la sélection sur le comportement
(les défauts éliminatoires étant : peur, destructions, agressivité, manque de sociabilité, manque de responsabilité, d'initiative, de volonté, irrégularité), le pourcentage d'individus recrutés pour la fonction de chiens-guides d'aveugles terminant avec succès le dressage, est passé de 9% à 90% en 1O ans.

Ceci démontre sans conteste, de façon pragmatique qu'il n'est pas nécessaire de connaître le déterminisme génétique d'un caractère pour le séléctionner.

Les éléments qui composent le caractère sont tributaires à 50% (poucentage généralement admis) de l'hérédité en général.

L'émotivité quant à elle, possède une "héritabilité" très forte, c'est à dire que quel que soit l'invironnement, l'influence du patrimoine génétique hérité des parents sera grande.

La recherche d'une grande stabilité de caractère constitue le point central de notre effort de sélection car un chien trop émotif est difficile à éduquer.

Influence de l'environnement sur le caractère

Sélection sur le caractère : un devoir ! / Le TAN  (Test d'Aptitudes Naturelles)
  • Influence des conditions d 'élevage

    Le milieu idéal est celui d'un élevage amateur permettant un élévage "en famille", donc riche en sollicitations diverses : personnes étrangères, bruits et objets insolites, animaux d'espèces différentes.
  • Influence du tempérament de la mère

    Le tempérament de la mère influe sur le tempérament à venir des chiots.
    L'effet maternel est essentiel dans l'exploration du milieu extérieur.
    Une femelle brutale, craintive, agressive, inattentive (ne contrôlant pas les jeux de ses chiots ), pas sociable à l'égard des étrangers, doit être écartée de la reproduction quelles que soient ses qualités en matière de beauté.
    Il en est de même d'une femelle atteinte d'un syndrome de privation sensorielle.(cf plus loin).
  • Age de séparation d'avec la mère : jamais avant 7 semaines !

    Dès la 5° semaine, lorsque la têtée s'avère douloureuse, la mère agresse ses chiots avec modération, leur apprenant ainsi la position de soumission qui sera utilisée dan,s l'avenir pour apaiser l'agressivité d'un chien dominant.
    Par ailleurs, la lice assure le contrôle de la morsure par punition lors de mordillements trop brutaux lors des jeux.
  • Age de départ de l'élevage

    C'est quelques jours après le premier vaccin ( 7-8 semaines ) et surtout avant 14 semaines que le chiot doit quitter le lieu d'élevage.
    En effet, à partir de 6 semaines et jusqu'à 14 semaines, seule l'action sélective de l'environnement permet le développementd'un certain nombre de synapses (liaisons entre neurones) ; l'absence de stimulation durant cette courte période entraînant leur atrophie définitive et donc une anomalie du développement trop souvent irréversible concernant la socialisation aux congénères, à l'homme, aux autres espèces et une stabilité émotionnelle insuffisante.

    A un stade poussé, un déficit de stimulation sensorielle durant cette période conduit, et ce n'est pas rare à un " syndrome de privation sensorielle caractérisé par un déficit de gestion des informations sensorielles à l'origine de peurs incontrôlées voire d'anxiété intermittente susceptibles d'engendrer des phases d'agressivité.

Choix des reproducteurs

Un individu instable de caractère, d'une émotivité excessive ne doit pas reproduire.

La sociabilité d'un reproducteur à l'égard de l'Homme et des congénères est
primordiale : tolérance de l'approche, acceptation du contact physique.
.
Un reproducteur qui s'avère, de par sa descendance, détériorateur en matière
de caractère malgré de grandes qualités par ailleurs doit être écarté de la reproduction

UN INSTRUMENT DE COTATION : LE TAN (Test d'Aptitudes Naturelles)

Sélection sur le caractère : un devoir ! / Le TAN  (Test d'Aptitudes Naturelles)
La sélection sur le caractère a fait défaut chez le Dalmatien, notamment dans les années 60, époque de sortie du dessin animé "Les 101 Dalmatiens".
A l'heure actuelle, elle constitue un point central de l'action du DCF. Le TAN , instauré en 1986, par la commission d'élevage de la Société centrale canine, se contente, pour le Dalmatien, race non soumise au travail, de viser au respect du standard concernant l'équilibre du caractère, en écartant les individus agressifs ou peureux (la peur pouvant générer de l'agressivité). La stabilité émotionnelle (absence d'hyperémotivité et d'hyperimpulsivité) est un caractère suffisamment héritable pour constituer un critère de sélection.

Le candidat, à l'âge minimal de 18 mois,est invité à se prêter à 5 exercices simples dans des conditions ludiques .
. On ne doit pas considérer la note obtenue au test comme un jugement de valeur définitif, à titre individuel. C'est au niveau d'une population, en fixant une note moyenne minimale que le TAN permet d'écarter les sujets peureux ou agressifs.

La grille de cotation, qui constitue un excellent instrument de sélection, prend le TAN en compte très tôt, dès le niveau 2..
- Elle valorise un reproducteur, non pas seulement en fonction de sa beauté, mais aussi en fonction des éléments de sélection majeurs de la race : la surdité et le caractère.
- Elle prend en compte, certes le reproducteur, mais aussi ses descendants.