Menu












RECHERCHE



Vite, mon maître !



Portraits







LA DYSPLASIE DE LA HANCHE

mise à jour le 20 Avril 2009



1- LA DYSPLASIE DE LA HANCHE: DEFINITION

La dysplasie de la hanche est une affection à composante héréditaire caractérisée par un trouble du développement se manifestant par une instabilité articulaire évoluant vers l'arthrose. Elle affecte les races de grand format. Chez le Dalmatien, de moyen format, un déficit fonctionnel lié à la dysplasie de la hanche semble rare.

Chez le jeune chien, certains signes sont évocateurs : démarche chaloupée, relever difficile, répugnance au saut, position assise sur un seul membre postérieur ou avec les deux postérieurs sur le côté. La douleur et la boîterie ne sont pas constantes et surtout absolument pas proportionnelles à l'importance des lésions anatomiques, notamment celles mises en évidence par la radiographie, certains chiens à musculature pelvienne bien développée compensant très bien l'instabilité articulaire.

Un cliché radiographique effectué sous anesthésie générale et interprété par un vétérinaire spécialiste ayant le statut de "LECTEUR OFFICIEL" permet de distinguer selon des critères précis 5 stades :

A - aucun signe de dysplasie
B- état sensiblement normal
C - dysplasie légère
D - dysplasie moyenne
E - dysplasie sévère

La dysplasie est une affection héréditaire déterminée par plusieurs gênes dont l'expression est influencée par les conditions du milieu extérieur, en l'occurrence une suralimentation globale entraînant une surcharge pondérale ou un apport minéral et vitaminé défectueux voire un régime d'exercice mal conduit.

L'héritabilité est un paramètre statistique permettant de quantifier l'influence du milieu extérieur sur l'expression des gènes responsables. Ainsi une héritabilité égale à 1 correspond à la seule expression des gènes, le milieu n'intervenant absolument pas. En ce qui concerne la dysplasie l'héritabilité varie selon les auteurs de 0,14 à 0,47, autant dire que l'influence du milieu est significative. Soulignons cependant qu'un régime alimentaire défectueux ne favorisera pas la dysplasie chez des animaux non prédisposés génétiquement.

Les pays nordiques et la Suisse radiographient depuis un certain nombre d'années les chiens d'exposition.
Ainsi, en Norvège 50% des Dalmatiens ont fait l'objet d'une radiographie des hanches, mettant en évidence un taux global de dysplasie de 8,4% sur un échantillon de 1 000 individus.
La décision du comité du 27 Juillet 2007,selon laquelle le titre de champion ne peut être homologué sans radiographie classée A ou B par un Lecteur Officiel est désormais validée par la SCC et sera effective en 2013.

code[]codecode[]code[]article:code[

2-STATISTIQUES DES LECTURES OFFICIELLES- mise à jour: 11 Mars 2015

Dans le compte-rendu de 2012, le Pr Genevois soulignait que son commentaire devait être modulé par le "pré-tri" qui existe, c'est à dire que ne lui sont pas soumises en lecture officielle les radios jugées par le vétérinaire traitant comme manifestement "mauvaises" . N'oublions donc pas que les lectures officielles sont la partie émergée de l'Iceberg!

Commentaires du Pr Genevois en date du 28 Novembre 2014: "Depuis 1997, 136 Dalmatiens ont fait l'objet d'une lecture officielle. Sur cet effectif, le taux de dysplasie s'établit à 11,6% ce qui reste toujours très faible par rapport à la prévalence de l'affection chez la plupart des races affectées. En date 23 Mars 2012 il y avait 102 lectures et en date du 28 Novembre 2014 , 136.

On note un peu plus d'individus notés B par rapport aux A et surtout, une légère augmentation des C. Ceci est à modérer en fonction de l'effectif des animaux faisant l'objet d'une évaluation annuelle; en effet, en 2014 ( jusqu'à présent)18 lectures ont été faites sur lesquelles 4 sujets ont été notés "C". En variation relative cela fait beaucoup mais ça ne fait que 4 animaux "mal"( attention, ce ne sont ni des "D" ni des "E"...) notés".
-2008: 14 lectures, il y a eu un "D" et un "E".
-2009:14 lectures , 2 "C" et un "D".
-2010 :6 lectures toutes "A".
-2011 : 9 lectures , un "D".
-2012: 8 lectures , un "D"
-2013 : 9 lectures que des "A" et des "B".

On voit donc que sur ces petits effectifs, les variations peuvent sembler importantes mais, tout en NECESSITANT UNE CONSTANTE VIGILANCE, elles ne reflètent pas une évolution inquiétante au sein de la race ni une aggravation particulière de la sévérité des lectures".



3- LA DYSPLASIE DE LA HANCHE: RECOMMANDATIONS DU DCF

La dysplasie clinique, c'est-à-dire s’exprimant pas des troubles locomoteurs est rare chez le Dalmatien.
Tenant compte des résultats portés à notre connaissance, il semble logique de préconiser un choix des reproducteurs assez strict :

1- Choisir des reproducteurs A ou B
2- Utilisation des reproducteurs C sous conditions :
a) individu de grande qualité
b) individu parfaitement fonctionnel
c) choix d’un partenaire A
d) contrôle de la descendance

C’est l’occasion de répéter que nous devons sélectionner de Dalmatiens dont la taille correspond au standard.
Dans un certain nombre de races, dont le Dalmatien, la mode est d’augmenter la taille de façon à obtenir des allures plus valorisantes. Ceci est une attitude extrêmement dangereuse ( cf Nouveau Standard 2011 !) dont malheureusement on ne mesurera les conséquences qu'après un certain nombre d'années.


4- METHODOLOGIE

- Effectuer une radio des hanches de votre dalmatien chez votre vétérinaire.
- Lors de la prise de la radio, votre vétérinaire doit télécharger sur le site de la SCC (www.scc.asso) le formulaire santé intitulé « dépistage radiographique de la dysplasie ».
- La radio doit être expédiée à l'un des deux lecteurs officiels du DCF: - le Professeur Genevois ( BP 88 69751 CHARBONNIERES LES BAINS CEDEX ) - Le Pr Lignereux -Unité d'archéozoologie- 23 ch des Capelles 31076 TOULOUSE Le Lecteur Officiel transmettra le résultat au Président du DCF , Christian Sallet, qui lui-même se chargera de la transmission à la SCC pour que le pedigree des chiots en fasse état.

Ce processus vise à éviter les fraudes.




5- MODALITES PRATIQUES D'EXPEDITION DES CLICHES DE DEPISTAGE DE LA DYSPLASIE COXO-FEMORALE ET/OU DE LA DYSPLASIE DU COUDE.

(NB:Ces modalités,rédigées par le Pr Genevois,sont applicables pour le Pr Lignereux.)
 
1-RADIOS NUMERIQUES Le vétérinaire qui a réalisé le cliché doit ouvrir un compte à la société vetsXL.com, SEULE habilitée à transmettre la radio aux Lecteurs Officiels.
 
2- RADIOS ARGENTIQUES Concernant le Pr Genevois,aucun envoi ne doit être adressé, ni déposé à l’Ecole Vétérinaire de Lyon
 
Contenant:
 Ne pas utiliser les cylindres en carton, qui s’avèrent très difficiles à manipuler vu le nombre d’envois à traiter. Utiliser de grandes enveloppes, qu'il est possible de renforcer si elles ne  le sont pas au départ. Attention, les cylindres en carton éventuellement employés ne sont JAMAIS retournés : prévoir une enveloppe de réexpédition (voir plus loin).

Placer dans l'enveloppe:
            - le cliché de dépistage, vierge de toute annotation préalable, et convenablement identifié : Nom du chien, tatouage ou N° de transpondeur, N° de LOF, race , sexe, date de naissance, Nom du vétérinaire, date de prise de cliché, latéralisation droite-gauche. Ces informations doivent être photographiées au sein de l'émulsion. Tout rajout a posteriori est susceptible d’être contrefait  et est donc non conforme.                 - une copie du pedigree ou du certificat de naissance
                - l'attestation du vétérinaire certifiant le contrôle du tatouage (ou le N° de puce) et les conditions de réalisation (AG, sédation) de la radiographie. Ce document ne doit faire état d’aucun résultat d’analyse du cliché.
                - une enveloppe grand format (identique à celle utilisée pour l'envoi), pré-timbrée (2,22 euro) et portant l'adresse de réexpédition du cliché et du résultat (à défaut, joindre 3,22 euros en timbres-postes). Il n'est pas possible, compte tenu des manipulation nécessaires, de recycler l'enveloppe d'expédition initiale. L’absence d’enveloppe de retour va de pair avec la mise en instance de l’envoi correspondant. Toute enveloppe insuffisamment timbrée est réexpédiée sans rectification du timbrage, et fait donc l'objet d'une surtaxe.
                - un chèque d'honoraires à l'ordre de "Professeur J.P. GENEVOIS" d'un montant de 25 euros par analyse (si Hanches  + Coudes  = 50 euros, 50 euros).
                - une enveloppe ordinaire timbrée à 0,56 euro, à l’adresse du responsable du club de race, agréé par ce dernier pour recevoir le double de la feuille de lecture.
 
                Lors de leur réception, les enveloppes contenant les clichés à analyser sont traitées dans l’ordre, selon leur date d’expédition (cachet de la poste). Aucun “ traitement individuel ”et en urgence des clichés (pour cause de saillie, vente, confirmation, exposition, nationale d’élevage etc…) n’est matériellement possible. Aucun résultat n’est fourni par téléphone, fax, ni courrier électronique. Ne pas attendre donc le dernier moment pour faire effectuer, ou pour expédier, une radiographie.
Les délais de réception du résultat sont d’environ 4 semaines à compter de l’arrivée des radiographies à Charbonnières les Bains.

Pour me contacter : écrire à l’adresse de Charbonnières les Bains. L’absence de secrétariat spécifique à l’activité de lecture des clichés ne me permet malheureusement pas de traiter les appels téléphoniques.
NB. Le dépistage officiel s’effectue après l’âge de 12 mois. Les clichés effectués avant cet âge permettent, dans certains cas, de se prononcer sur l’existence d’une dysplasie coxo-fémorale. Un cliché ne mettant en évidence aucune anomalie chez un jeune animal (moins de 12 mois) ne permet cependant pas d’affirmer que les hanches seront normales à l’âge légal du dépistage.
 
La circulaire FCI du 2 juillet 2007 impose de procéder à une sédation profonde ou à une anesthésie générale pour effectuer un dépistage officiel de la dysplasie coxo-fémorale. Une radiographie effectuée sur animal non médicalisé de manière adéquate ne peut donc plus faire l’objet d’une analyse officielle et sera rejetée par le lecteur.
 
Pour certaines races (bergers belges, bergers de brie, bergers blancs, cane corso, hovawarts, rhodesian ridegebacks, schnauzers et pinschers) il est indispensable d’adresser les radiographies au club de race, qui les regroupe avant de les adresser à la lecture officielle. Le respect de cette procédure est alors impérative, aucune interprétation ne pouvant  être obtenue par envoi direct.